Actuellement sur le Cultur@ctif
Les invités du mois : Jean Richard (Editions d'en bas), Sabine Dörlemann (Dörlemann Verlag), Thomas Heilmann (Rotpunktverlag), Fabio Casagrande (Edizioni Casagrande) - Les Livres du mois : Fabiano Alborghetti : "Supernova" - Quentin Mouron : "Au point d'effusion des égouts" - Peter Stamm : "Au-delà du lac" - Mikhaïl Chichkine : "Deux heures moins dix" - Marius Daniel Popescu : "Les couleurs de l'hirondelle" - Arno Camenisch : "Ustrinkata" - Sylviane Dupuis : "Poème de la méthode" - Klaus Merz : "Die Lamellen stehen offen" - "In der Dunkelkammer" - Pietro Montorfani : "Di là non ancora" - Inédits : Elena Jurissevich : "Ce qui reste du ciel" - Erica Pedretti : "Plutôt bizarre"

retour page d'accueil


Raphaël Aubert

Notice biographique - Bibliographie - Parutions -
Chronique des treize lunes
- La Terrasse des éléphants

Autres pages sur l'auteur

Rubrique Bibliothèque
Malraux ou la lutte avec l'ange

Rubrique Editeurs de Suisse
Editions Empreintes
Le Conte du pêcheur et du petit poisson


  Notice biographique

RaphaŽl Aubert

Né en 1953 à Lausanne, Raphaël Aubert a fait des études de Lettres et de Théologie à Paris et à Lausanne. Journaliste, il a voyagé en Russie, dans les pays de l'Est, au Proche-Orient et en Asie. Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages, dont des essais et des romans. Il collabore à plusieurs revues (art press, Le Passe Muraille) et donne régulièrement des conférences. Correspondant suisse du "Cercle Recherche & Information André Malraux", il est l'un des auteurs du Dictionnaire André Malraux. Il est également membre de la Commission culturelle de l'Etat de Vaud et de la Fondation Pierre Aubert.

 

  Bibliographie


Roman

La Bataille de San Romano, roman, L’Aire, (1993) L'Aire bleue, 2006
 
Chronique des treize lunes, journal, L'Aire, 2009
 
La Terrasse des éléphants, roman, L'Aire, (2009) L'Aire bleue, 2011


Essais

L'Absolu et la métamorphose. Théologiques sur André Malraux, Labor et Fides, 1985.
 
L'Affaire Rushdie, Islam, identité et monde moderne, Le Cerf, 1990.
 
La Tentation de l'Est. Religion, pouvoir et nationalismes, Labor et Fides, 1991.
 
D'Ivanov à Neuvecelle. (en collaboration avec Urs Gfeller). Entretiens avec Jean Neuvecelle,
préface de Georges Nivat, Ed. Noir sur Blanc, 1995
 
Malraux ou la Lutte avec l’ange, Labor et Fides, 2001
 
Le Paradoxe Balthus,essai, Paris, La Différence, 2005.


Ouvrages collectifs

Pierre Aubert (1910-1987) L'œuvre gravé, 5 Continents Editions, 2007.
 
Dieu est-il violent ? Bayard, 2008.
 
Dictionnaire André Malraux, CNRS Editions, 2011.

 

Traductions

En collaboration avec Manuela Salvi :
La Brillante Soubrette, de Carlo Goldoni, "Répertoire du TPR no 52", Canevas Editeur, 1993.
 
Le Conte du pêcheur et du petit poisson, d'Alexandre Pouchkine, Ed. Empreintes, 2001.


Livre d'artiste

Toro, toro! Nouvelle, illustration de Claire Nicole, Coll. [Remarques], Chez Nicolas Chabloz, 2008


A consulter

Dictionnaire des écrivains suisses d'expression française, GVA, 1994, vol. 1, p.51-52.
Histoire de la littérature en Suisse romande, Payot, 1999, vol. 4, p. 203 ainsi que notice p. 434.

 

  Parutions

 

- La Bataille de San Romano

- L'Affaire Rushdie

- Le Conte du pêcheur et du petit poisson (extrait)

- Le Paradoxe Balthus

 

  Chronique des treize lunes

RaphaŽl Aubert - Chronique des treize lunes

Chronique des treize lunes est le journal d’un retour à la vie. En 2008, son auteur a été atteint par une grave maladie. Frappé d’un mal étrange, Raphaël Aubert relate dans son journal comment, après être passé très près de la mort, il a lentement repris pied dans le monde des vivants. Et c’est d’abord en écrivain et en artiste qu’il s’interroge sur la signification morale et métaphysique du curieux mal qui l’a fait longer le gouffre. Car la littérature et l’art sont constamment présents au fil des pages de cette Chronique des treize lunes.
Dans son journal, Raphaël Aubert nous parle de ses admirations ; il nous communique sa passion pour les écrivains et les artistes qu’il révère. Il nous fait partager ce qui l’aide à vivre, la nature, l’écriture et l’art. On l’accompagne au MOMA à New York, en traîneau au Québec, dans l’atelier de Delacroix à Paris, sur les traces de Napoléon à l ’île d’Elbe. En observateur averti de l’actualité, on le suit commentant jour après jour la marche triomphale de Barack Obama jusqu’à la Maison Blanche.

Dans ce livre riche en considérations sur notre époque, en écrivain jamais « dégagé », en témoin toujours fraternel et passionné, Raphaël Aubert
éroule le grand récit du monde. Le sien, qui est aussi le nôtre.

Né en 1953 à Lausanne, Raphaël Aubert est écrivain et journaliste. Il est l’auteur d’une dizaine de livres, romans et essais. Derniers titres parus : Le Paradoxe Balthus (Paris, La Différence, 2005) et La Terrasse des éléphants (Vevey, L’Aire 2009).

Chronique des treize lunes, journal, L'Aire, 2009

***

Extrait de presse : Critique de "Chronique des treize lunes" et "La Terrasse des éléphants" parue dans l'Hebdo


  La Terrasse des éléphants

RaphaŽl Aubert - La Terrasse des ťlťphants

Se déroulant sur près d’un demi-siècle en Suisse, en France, au Cambodge et au Vietnam, La Terrasse des éléphants est le roman de la rencontre et du destin.
Un homme et une femme, qui se sont connus dans leur enfance et ne se sont plus jamais revus durant de longues années, peuvent-ils demeurer liés ? Qu’est-ce qui, en dépit de tout, unit les êtres ? Est-on maître de sa vie ou n’est-ce encore qu’une illusion ?
Le héros de La Terrasse des éléphants, Raphaël Santorin, a été correspondant de guerre au Vietnam où il a assisté à la fin du régime de Saigon. Malgré les années écoulées, ce passé continue de le hanter alors qu’il a atteint un âge où l’on dresse le bilan de la vie. Un rêve le ramène aux Hautes Terres, la maison familiale qui a tellement compté dans sa vie, où il est conduit à une étrange découverte. Celle-ci fait ressurgir du néant la figure de Laure, le grand amour de son enfance. Dès cet instant les événements vont s’enchaîner mystérieusement jusqu’à lui faire remettre ses pas dans ceux du passé.
Avec ce livre constamment envoûtant, au style étincelant, Raphaël Aubert a écrit le roman de la maturité.

La Terrasse des éléphants, roman, L'Aire, 2009.

***

Extrait de presse : Critique de "Chronique des treize lunes" et "La Terrasse des éléphants" parue dans l'Hebdo



Page créée le 01.11.97
Dernière mise à jour le 13.01.12

© "Le Culturactif Suisse" - "Le Service de Presse Suisse"