retour à la rubrique
retour page d'accueil


Bulletin avril 2011

 

www.culturactif.ch
Site Internet du Service de Presse Suisse en faveur de la création, de la diffusion et des échanges littéraires

Sommaire - avril 2011

L'invité du mois
--------------------------------------------------------------------------------

Angelika Salvisberg, responsable de la section Littérature et Société de Pro Helvetia, fait un bilan intermédiaire du programme d'encouragement prioritaire à la traduction « Moving Words » (2009-2011) et évoque des perspectives pour des mesures à plus long terme. Elle répond aux questions de Roberta Deambrosi.


Les Livres du mois

--------------------------------------------------------------------------------

Alexandre Friederich, Ogrorog. Nous retrouvons dans ce roman le narrateur-auteur Alexandre Friederich pédalant sur son vélo. Il traverse la France et se donne pour objectif de voir et de sonder la forêt. Cette rencontre est propice à l'apaisement de ses angoisses et engendre de nombreuses réflexions. Mêlant fiction et philosophie, l'auteur réussit brillamment son périple. La critique est signée Brigitte Steudler.

Matthias Zschokke, Circulations. Les proses nomades de Matthias Zschokke visitent une série de grandes villes, mais aussi des lieux plus modestes et plus inattendus. Où qu'il aille, l'auteur ne se départit pas de son ironie mordante. Elisabeth Vust l'a suivi dans ses allées et venues.

Dominique de Rivaz, La Poussette. La narratrice de ce roman est restée prisonnière de ce jour où, âgée de 14 ans, elle a renversé une poussette dans laquelle dormait un bébé. Le reste de sa vie ne sera que la conséquence de cet événement, obsession pour la maternité. Elisabeth Jobin nous livre une lecture de ces confessions en marge du monde.

Monica Cantieni, Grünschnabel. Une fillette adoptée observe avec curiosité la maisonnée turbulente qui l'a accueillie. Nous sommes dans les années 1970, l'enfant raconte entre autres l'engagement du père contre l'initiative xénophobe Schwarzenbach. Beat Mazenauer signe la critique de ce roman.

Michel Layaz, Deux sťurs. Dans son dixième roman, Michel Layaz crée un îlot de liberté et de communauté. Les deux sťurs vivent seules dans une grande maison, entourées d'un jardin sauvage où trône un tilleul. Elles ont l'esprit ludique, les sens aiguisés, aiment ce qui tranche autant que ce qui caresse. L'auteur leur donne vie dans une langue jaillissante, comme le montre Marion Rosselet dans sa critique.

Arno Camenisch, Sez Ner. Après une traduction en français, Sez Ner paraît en italien. Ce premier roman d'Arno Camenisch se déroule pendant un été sur un alpage. Son regard détaché, dépourvu de romantisme, contraste avec les paysages idylliques. Roberta Deambrosi nous livre sa lecture.


Les inédits
--------------------------------------------------------------------------------

Sandrine Fabbri et Karin Richner nous offrent chacune un texte inédit, dans le cadre de notre partenariat avec Le Courrier.


Et encore...

--------------------------------------------------------------------------------
Les rubriques habituelles mises à jour : Manifestations , Editeurs , Auteurs. Sur www.culturactif.ch


Page créée le 15.04.11
Dernière mise à jour le 15.04.11

© "Le Culturactif Suisse" - "Le Service de Presse Suisse"